Tube condensat et accessoires pour climatisation

Illustration du tube condensat et de ses accessoires pour climatiseur :

évacuation des condensats

Le tube condensat fait partit du réseau des conduits d’un climatiseur réversible, qu’il soit encastré dans une cloison sous forme de saignée, ou maintenu à l’intérieur d’une goulotte. Il permet l’évacuation des « condensats », jargon utilisé dans le métier d’installateur de climatisation inverter, ce qui signifie que vous devez évacuer l’eau contenue dans l’unité intérieure et également celle générée via le groupe extérieur de pompe à chaleur.

Mais pourquoi doit-on évacuer de l’eau ? Pourtant l’installation n’est pas raccordée à une arrivée d’eau ? Une clim n’a pas besoin d’eau pour fonctionner ? Comment cette dernière est élaborée ?

La première raison, est liée à une réaction naturelle qui est la suivante : en mode froid, donc en été, le split récupère l’air ambiant par le haut grâce à la turbine située à l’intérieur de l’unité, le flux passe par les deux grilles filtrantes pour stopper les plus grosses particules de poussière, pour ensuite passer dans l’évaporateur qui est très froid voir glacé (en fonction de l’écart entre la température ambiante aspirée et celle souhaitée) et enfin restitué dans la pièce. Si l’air ambiant est à une température de 28°C et l’échangeur à 12°C, l’écart plus l’humidité contenu dans l’air génère de la condensation au passage dans l’échangeur à plaques, qui cette dernière coule jusqu’au bac à condensat de l’unité intérieure, relié lui-même à un tuyau d’évacuation devant être installé jusqu’à un endroit propice à sa libération et avec une légère pente gravitaire puisque qu’aucune force mécanique n’est présente sur ce réseau.

La seconde raison, elle aussi faisant l’issue d’une répercussion naturelle, est exercée en mode chaud, donc en hiver, car le compresseur lorsqu’il avoisine les 5°C, voir plus bas, connaît un enrobage en givre à cause de l’humidité contenu dans l’air extérieur. Il est obligé de pratiquer ce que l’on appelle un « cycle de dégivrage » organisé par la platine du groupe reliée elle-même à une sonde, consistant à inverser le cycle de fonctionnement du mode chaud à l’aide la vanne 4 voies qui va donc permettre de produire de la chaleur à l’évaporateur de l’unité extérieure, sans mettre en route le ventilateur et ayant comme impact la fonte de la glace. Cette eau est elle évacuée sous le groupe, sachant que la possibilité de raccorder un tube d’évacuation des condensats est envisageable grâce à un accessoire fourni d’origine avec la PAC se clipsant sous le groupe.

Il existe également du tube cristal, de diamètre 6/9 mm ou 9/12mm, en fonction de la pompe de relevage utilisée. Voici l’article sur les pompes de relevages afin de mieux comprendre leur utilités : CLIQUEZ ICI

Il est raccordé à cet appareil afin d’évacuer grâce à l’action mécanisée de cette dernière, l’eau des condensats d’une unité de climatisation, le plus souvent intérieur. Il est de plus petit diamètre qu’un standard (16mm) car la pression générée par la pompe est limitée de par sa taille.

Vous aurez sans doute besoin des petits accessoires permettant de raccorder deux tubes entre eux, augmenter ou diminuer le diamètre principal, ou adapter un siphon pour éviter la remontée d’odeurs (très utile).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *